Kids Return, un film de Takeshi Kitano

par Heolruz Takeshi Kitano n’est pas quelqu’un d’ordinaire, on a pu entendre sur des émissions de Radio France le qualificatif de « Patrick Sébastien français » mais ce n’est que pour comprendre sa position dans l’échiquier du petit écran japonais. Il est donc un super-producteur de jeux télévisés, de gag en tout genre mais son cinémaLire la suite « Kids Return, un film de Takeshi Kitano »

Chang-dong Lee, Burning 2018

par Heolruz Chang-dong Lee est un personnage au parcours atypique qui n’a découvert le cinéma en tant que producteur qu’à l’âge de 40 ans. Pour autant cette tardive rencontre avec ce milieu n’est pas un point faible. En effet, avant d’être producteur, Chang-dong Lee est un écrivain de renom en Corée du Sud. Il estLire la suite « Chang-dong Lee, Burning 2018 »

Gabbeh , un film de Mohsen Makhmalbaf

critique par Heolruz Difficile est la définition du travail. D’abord au cinéma mais surtout dans tout l’art puisqu’il est difficile d’associer à un peintre les grands efforts qu’il entreprend pour faire ses tableaux. Ce que j’entends par cette difficulté de définition c’est que l’on s’imagine le pinceau de l’artiste voguer naturellement sur la toile. CommeLire la suite « Gabbeh , un film de Mohsen Makhmalbaf »

Soy Cuba, un film de Mikhaïl Kalatozov

critique par Heolruz On peut trouver de la nostalgie dans la majorité des films que l’on regarde, c’est un sentiment parfois mélancolique qui est lié au passé. J’en fais cette définition car je vous ai fait parvenir une critique d’un des films de Takeshi Kitano dans un précédent numéro, un réalisateur qui pour moi incarneLire la suite « Soy Cuba, un film de Mikhaïl Kalatozov »